ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2004 > >

Parution des 7e et 8e titres de la collection "Méthodes d'analyse en milieu marin"

09/06/2004

Dans sa collection "Méthodes d'analyse en milieu marin", l'IFREMER vient d'éditer un septième fascicule sur la « Mesure de l'activité enzymatique éthoxyrésorufine-O-dééthylase (ÉROD) chez les poissons marins » (T. Burgeot et D. Ménard, 28 p., 10 euros, ISBN 2-84433-136-X)

Des études pilotes menées en zones côtières en Manche et en Mer du Nord ainsi que l'organisation d'exercices d'intercalibration internationaux dans les années 1990, ont favorisé la validation méthodologique de la mesure de l'activité enzymatique éthoxyrésorufine-O-dééthylase (ÉROD) dépendante du système CYP4501A. Ces différentes étapes constituent les bases de développement d'un biomarqueur de détoxication dans un objectif d'application en surveillance. La méthode de dosage de l'activité enzymatique ÉROD sur lecteur microplaque en fluorescence présente l'intérêt d'une méthode rapide, peu coûteuse et simple, de mise en œuvre. La méthode décrite est le résultat d'une expérience acquise depuis dix ans avec le soutien du Réseau national d'observation. Quelques données obtenues sur des poissons marins collectés dans leur habitat naturel et exposés en laboratoire permettent de présenter une fourchette de variations utiles à l'interprétation des activités enzymatiques ÉROD sur les côtes de la Manche, Mer du Nord et de la Méditerranée.

Le 8e fascicule de la collection porte sur « Les marqueurs biologiques des effets de polluants : l'acétylcholinestérase » (G. Bocquené, F. Galgani, 28 p.,10 euros, ISBN 2-84433-137-8)

Les stratégies de surveillance de la qualité de l'environnement littoral sont d'actualité pour des raisons à la fois écologiques et socio-économiques. Ce fascicule traite de la mesure de l'activité acétylcholinestérasique chez les espèces marine et de son inhibition en tant que marqueur d'effets neurotoxiques liés à certaines familles de xénobiotiques et, notamment, aux pesticides. Cette application à des fins de diagnostic nécessite à la fois une connaissance approfondie de la cinétique de l'enzyme et de sa variabilité naturelle et une caractérisation stricte des conditions d'extraction, de conservation des échantillons et de mesure de l'activité. Ces différents aspects sont décrits en détails. La méthode de mesure de l'activité de l'acétylcholinestérase telle qu'elle est décrite dans ce fascicule a été publiée par le CIEM (Conseil international pour l'exploration de la mer).

Comme les autres documents de cette collection, ces deux fascicules s'adressent d'abord aux analystes mais seront probablement utiles aux gestionnaires de l'environnement ainsi qu'aux étudiants intéressés par les spécificités analytiques du milieu marin.

 

fermer

Lire la suitelire