ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Actualité > 2004 > >

Rapport sur l'érosion pour la Commission européenne

01/06/2004

Un consortium européen conduit par l'institut néerlandais de gestion du littoral et de la mer (Rijksinstituut voor Kust en Zee) et auquel participent le BRGM et l'IGN a remis son rapport d'évaluation des incidences sociales, économiques et écologiques de l'érosion des côtes européennes et de proposition de moyens d'action. Intitulé Living with Coastal Erosion in Europe: Sand and Space for Sustainability, il a été commandé en 2001 par la direction générale de l'environnement de la Commission européenne, à l'issue d'une demande du Parlement européen.

L'érosion du littoral est un des enjeux de la politique marine de l'UE. Tous les pays membres de l'UE dotés d'un littoral y sont plus ou moins concernés. Le pourcentage de littoral touché varie de 0,04% pour la Finlande, dont les côtes sont essentiellement rocheuses, à 38% pour Chypre, dont le pourtour de l'île est constitué en majorité de plages. La France avec 25% est au-dessus de la moyenne européenne.

Le rapport du consortium émet quatre recommandations pour lutter ou mieux gérer l'érosion côtière en Europe :

  1. Renforcer la résistance côtière en restaurant le bilan sédimentaire. Cela nécessitera de répertorier les zones où se produisent les formations de sédiments les plus importantes et les "réserves stratégiques de sédiments" où des sédiments peuvent être prélevés sans compromettre l'équilibre naturel.
  2. Prendre en compte le coût de l'érosion côtière dans les décisions d'aménagement et d'investissement. Il conviendrait de limiter la responsabilité publique pour les risques éventuels et la réparation des dommages et de la transférer en partie sur les bénéficiaires directs et les investisseurs. En outre, il conviendrait d'identifier les risques et de les prendre en compte lors de la définition des politiques en matière d'aménagement et d'investissement. Les préoccupations relatives à l'érosion côtière, ainsi que les considérations liées à la gestion des côtes, devraient être prises en compte dans les évaluations des incidences sur l'environnement.
  3. Anticiper l'érosion côtière et planifier des solutions pour y remédier. Plutôt que d'agir au coup par coup, comme c'est le cas actuellement, pour "stopper" l'érosion côtière lorsqu'elle s'exerce, il faudrait planifier des solutions à long terme. Une telle approche reposerait sur des plans régionaux de gestion des sédiments côtiers en vue de rétablir la résistance du littoral. Ces plans devraient comporter une évaluation approfondie des enjeux et des coûts et conséquences des différentes actions envisageables (protéger - s'abstenir d'agir - abandonner la zone).
  4. Consolider la base des connaissances en matière de gestion et de planification de l'érosion côtière pour garantir l'adoption de décisions avisées et l'application des meilleures pratiques.

 

fermer

Lire la suitelire