ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Glossaire > C > coquillages >

Retour Imprimer

Glossaire

coquillages

désigne usuellement les mollusques généralement marins, pourvus d'une coquille (= testacés).

Sur le plan réglementaire (= réglementation sanitaire), on entend par " coquillages " l'ensemble des animaux marins suivants : les mollusques lamellibranches (= filtreurs), les mollusques gastéropodes, les oursins (échinodermes) et les violets (tuniciers). (ζ)

Les invertébrés marins en cause ont trois modes d'alimentation :

Carnassier :

  • certains gastéropodes (bigorneaux perceurs, bulots...)
  • certains échinodermes (étoiles de mer)

Brouteur :

  • la plupart des gastéropodes (bigorneaux, patelles, ormeaux...)
  • certains échinodermes (oursins)

Filtreur :

  • les ascidies (violets...)
  • certains gastéropodes (crépitules...)
  • les bivalves (huîtres, moules, palourdes, coques, coquille St-Jacques, praires...).

Pour se nourrir les coquillages filtreurs pompent l'eau de mer qui les environne (création d'un courant d'eau dans la cavité palléale) afin de capter les particules nécessaires à leur alimentation (= filtration). Ces particules sont :

  • des particules organiques vivantes : phytoplancton, zooplancton, microbes...
  • des particules organiques mortes : débris d'organismes morts.
  • des particules minérales sont également ingérées mais ne servent pas à leur alimentation ;
  • les matières organiques dissoutes contribuent elles aussi à leur alimentation ;

un coquillage bivalve pompe en moyenne 10 à 15 litres d'eau par heure, la quantité filtrée varie suivant l'espèce, la température et la turbidité de l'eau du site. (ν)

 

fermer

fermer

Lire la suitelire