ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Glossaire > L > lamproies >

Retour Imprimer

Glossaire

lamproies

Les lamproies appartiennent à un groupe de vertébrés très primitifs : les agnathes . Elles ne possèdent pas de mâchoires, pas d'écailles, pas de colonne vertébrale osseuse, pas de nageoires paires. Leur corps a la forme de celui d'une anguille avec des ouvertures branchiales en arrière de l'œil. Elles ont une sorte de bouche circulaire garnie de dents et fonctionnant comme une ventouse.

Leur reproduction a lieu dans la partie moyenne des rivières sur des bancs de graviers peu profonds, dans un nid formé avant l'accouplement. La mortalité des géniteurs est presque totale après la reproduction.

Les larves (appelées ammocètes) s'enfouissent dans les sédiments et filtrent les micro-organismes pour se nourrir. A l'été de la cinquième année, les ammocètes longues de 15 cm se métamorphosent en petites lamproies (= lamprillons) et dévalent les cours d'eau pour atteindre la mer l'hiver de la même année.

En mer, les adultes se déplacent fixés sur un poisson et en râpant sa chair pour y absorber le sang. Les géniteurs se présentent dans les estuaires après deux années de grossissement en mer. Comme toutes les espèces diadromes leurs populations paient un lourd tribut aux aménagements des cours d'eau.

On trouve trois lamproies en France :

  1. La lamproie marine ou lampre (= Petromyzon marinus), la plus grande (de 50 cm à 1 m de long) ;
  2. La lamproie de rivière ou fifre (= Lampetra fluviatilis), mesurant de 30 à 50cm ;
  3. La lamproie planer (= Lampetra planer) la plus petite (de 12 à 20 cm) qui elle n'est pas parasite et vit exclusivement en eau douce. (ζ)

 

fermer

fermer

Lire la suitelire