ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Glossaire > P > Phares et Balises (bureau des ...) >

Retour Imprimer

Glossaire

Phares et Balises (bureau des ...)

Services déconcentrés du Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable, de l'Aménagement du Territoire et de la Mer (autrefois : Ministère de l’Equipement, des Transports, de l’Aménagement du Territoire, du Tourisme et de la Mer) en charge de la signalisation maritime dépendant du Bureau des Phares et Balises, rattaché à la Direction des Affaires Maritimes et des Gens de la Mer, Sous-Direction de la Sécurité Maritime. Leur mission consiste à étudier, mettre en œuvre et entretenir toutes les aides à la navigation maritime jugées indispensables à la sécurité de la mer. Ils informent également les navigateurs des défaillances éventuelles, et recueillent leurs souhaits. Cette relation directe avec les usagers, par le biais des commissions nautiques locales et de la commission permanente des phares, est sans doute une des caractéristiques essentielle de cette composante de l’administration française, et ce depuis sa création au 19ème siècle. Cette action, elle a toujours su la mener avec efficacité, en particulier au niveau international, comme acteur principal de la création de l’Association Internationale pour la Signalisation Maritime (AISM). Le Centre d’Etudes Techniques Maritimes et Fluviales (CETMEF), implanté à Compiègne (les autres sites étant à Bonneuil-sur-Marne, Brest, Nantes et Aix-en-Provence) intervient pour mener des études nouvelles, acquérir du matériel, le tester parfois en laboratoire. Les projets sont mis en œuvre par le réseau des 35 services littoraux, 8 en outre-mer et 27 en métropole, implantés dans chaque département ayant une façade maritime. Les subdivisions peuvent comprendre des personnels assurant d’autres missions (POLMAR, dragage), en complément des 1160 personnes travaillant tout ou partie pour les missions Phares et Balises (chiffres de mai 2004) :

  • 290 marins qui arment les moyens navals du service (baliseurs, bateaux de travaux ou vedettes), mouillent et entretiennent les bouées, transportent les hommes et le matériel, assurent les relèves ;
  • 242 contrôleurs des Travaux Publics de l’Etat, « spécialité Phares et Balises » qui installent des appareils électriques et optiques, assurent la surveillance des feux et le gardiennage des phares ;
  • 40 gardiens de phare auxiliaires ;
  • 345 ouvriers des parcs et ateliers, spécialistes en travaux publics, chaudronnerie, sablage, peinture, électricité et électronique, qui réalisent en régie les équipements, les posent, réparent et entretiennent ;
  • des agents de travaux, du personnel administratif et technique et d’encadrement qui gèrent les autres agents, préparent les projets et accompagnent leur réalisation depuis les bureaux. (ν)

 

fermer

fermer

Lire la suitelire