ifremer Ifremer environnement
© Alain Le Magueresse, Ifremer
Arcachon
Surveillance Résultats Votre région

 

Documents
Rechercher
Rechercher
Plan du site Contact Copyright Crédits

Accueil > Glossaire > T > tortues marines >

Retour Imprimer

Glossaire

tortues marines

Les tortues marines sont des reptiles (ordre des Chéloniens) qui existent depuis plus de 100 millions d’années. Ce sont des espèces adaptées à la vie en haute mer. Elles vont à terre pour pondre leurs œufs sur les plages du monde entier (plages où elles sont elles-mêmes nées). Elles sont présentes surtout dans les eaux chaudes de l’océan, mais on peut aussi les rencontrer dans les eaux tempérées. Ce sont des animaux de grande taille possédant une carapace de forme ovale (formation d’origine dermique) plus aplatie que celle des tortues terrestres. Leurs pattes avant ont la forme de larges battoirs aplatis et leur servent à la propulsion. Les pattes arrières ont la forme de petites raquettes et leur servent de gouvernail. Elles peuvent avancer jusqu’à 30 km/h ; mais sont surtout capables de nager avec endurance pendant plusieurs milliers de kilomètres. Leur tête (qui n’est pas rétractile) se termine par un bec corné qui leur permet de sectionner leur nourriture. Elles n’ont pas de dents, mais peuvent avaler les gros morceaux tranchés par leur bec. Certaines espèces sont herbivores, d’autres carnivores (mollusques, crustacés, échinodermes, petits poissons, cnidaires…). Elles ont un sens de l’orientation particulièrement développé et une ouïe très fine.

Elles respirent par l’intermédiaire de poumons ; ce qui les oblige à venir respirer régulièrement en surface (toutes les 10 mm environ). Seules 8 espèces existent à l’heure actuelle. Ce sont toutes des espèces menacées d’extinction. Elles sont protégées (arrêté du 9 novembre 2000 en France).

On distingue les différentes espèces entre elles par la forme et la couleur de leur carapace mais aussi par la disposition et le nombre d’écailles sur leur tête et leur carapace. Les 8 espèces existantes sont classées en deux familles :

  • Les Dermochélyidés ou tortues à peau de cuir, dont la seule représentante actuelle est la tortue luth (Dermochelys coriacea). C’est la plus grande des tortues marines (1,50 m pour 450 kg). Elle n’a pas de carapace, mais un épiderme (cuir) lisse et épais, de couleur gris-bleu, moucheté de blanc. Elle est omnivore (mollusques, crustacés, cnidaires, végétaux…).
  • Les Cheloniidés ou tortues à carapace ; qui regroupe les 7 espèces suivantes :
    • La tortue verte ou « tortue franche » ( Chelonia mydas) qui est la plus grande (1 m de longueur pour 130 kg) et la plus abondante des tortues à carapace. Elle est cosmopolite et principalement herbivore ;
    • La tortue olivâtre ou « tortue de Ridley » ( Lepidochelys olivacea) qui est une espèce tropicale (Pacifique, Océan Indien) rare en Atlantique. On la rencontre en Guyane. Elle mesure de 60 cm à 1,20 cm pour un poids de 35 à 40 kg. C’est une espèce carnivore.
    • La tortue imbriquée ou « tortue caret » ( Erectmochelys imbricata) qui est une espèce côtière tropicale de l’Atlantique-ouest. On la rencontre en Guyane. Elle mesure de 60 cm à 1 mètre pour un poids de 80 à 130 kg. C’est une espèce omnivore .
    • La tortue caouanne ( Caretta caretta) qui vit souvent en eau profonde, mais que l’on peut rencontrer en zone côtière notamment en Méditerranée. Elle mesure jusqu’à 110 cm, pour un poids maximum de 180 kg. Elle est carnivore (mollusques, crustacés, poissons, éponges…).
    • La tortue de Kemp ( Lepidochelys kempii) que l’on rencontre dans les eaux littorales peu profondes du Golfe du Mexique. C’est la plus petite et la plus rare des tortues marines (80 cm de longueur). Elle est carnivore (crabes, oursins, méduses, bivalves et poissons) ;
    • La tortue à dos plat ( Natator depressa) que l’on trouve dans les eaux australiennes et au sud de l’Indonésie. Elle mesure jusqu’à 1 m pour un poids de 70 kg. Elle possède une carapace lisse avec des bords incurvés ver le haut. Elle est carnivore ;
    • La tortue noire ou « tortue franche du Pacifique » ( Chelonia agassizii) que l’on trouve sur les côtes ouest américaines. Elle a la taille d’une tortue verte, mais sa couleur est très foncée, parfois noire. Elle est herbivore (algues, racines de palétuviers).

On peut (encore) rencontrer sur les côtes françaises :

  • La tortue luth (l’été en Charente Maritime) ;
  • La caouanne qui se reproduisait (et se reproduit peut être encore) en Corse ;
  • La tortue verte. (ζ)

 

fermer

fermer

Lire la suitelire